ven 2 Sep 2022

Les PME sont accusées d’être trop naïves face aux cyberattaques. Est-ce vrai ?

Les PME sont accusées d’être trop naïves face aux cyberattaques. Est-ce vrai ?

Les PME sont accusées d’être trop naïves face aux cyberattaques. En Suisse, les études mettant en avant l’impréparation des petites entreprises face aux cyberrisques se multiplient. Pour la plupart, elles seraient mal préparées face aux cyberattaques, dont elles minimisent totalement les risques.

Fin juin, une étude commanditée notamment par Digitalswitzerland et La Mobilière, réalisée elle aussi sur la base d’un sondage, montrait que seule une PME sur cinq considérait comme élevé le risque de se faire attaquer. Seules 73% des PME effectuent des sauvegardes régulières de leurs données, et seulement les deux tiers utilisent un logiciel antivirus. Plus alarmant encore, juste un peu plus de la moitié (55%) ont installé un pare-feu afin de protéger leur réseau et seulement 46% ont défini des règles pour la création de mots de passe. Et pourtant, le risque est élevé, les PME étant de plus en plus visées par les hackers, qui profitent du fait qu’elles ne peuvent investir autant dans leur sécurité informatique que les grands groupes.

Alors, que penser de ces études ? Les PME Suisse sont-elles aussi naïve que cela en cybersécurité ?

La réponse n’est pas si évidente et mérite d’être nuancée, découvrez pourquoi en lisant l’article dans Le Temps avec la participation de Steven Meyer ici.