7 Jui 2019

Analyse des récents ransomwares qui prennent des PME suisses en otage – Interview dans La Liberté

Nous voyons actuellement une croissance dans les attaques de ransomwares visant les PME suisses.

Mettre en place une sécurité minimale n’est plus suffisant, car les hackeurs sont organisés et professionnels.


Steven Meyer mesure quotidiennement cette flambée d’attaques au sein de l’entreprise de cybersécurité ZENData qu’il dirige à Genève et qui est toujours plus sollicitée. «En ce moment, les ransomware sont très actifs et couvrent la grande masse des cyberattaques», témoigne-t-il. «Ceux qui refusent d’investir dans la cybersécurité de nos jours prennent un gros risque pour leur société.» Un antivirus, système de pare-feu et autres mesures de protection à la pointe ne garantissent pas le risque zéro face aux 300 000 nouveaux virus créés par jour. «Si l’antivirus bloque 99% des virus, il en reste encore 3000 qu’il ne reconnaîtra pas», prévient le directeur. D’où l’intérêt d’un renfort via une entreprise spécialisée dans la surveillance et la détection des nouveaux risques.

Retrouvez l’article dans La liberté